End Ecocide in Europe

End Ecocide in Europe

Une initiative civique Européenne.

« Nous voulons criminaliser les personnes physiques et morales qui seront reconnues responsables d’écocide »

Donner du droit à la vie, à la terre et aux peuples, telle est l’initiative citoyenne européenne « Arrêtons l’écocide en Europe ». Porte-parole du mouvement, Valérie Cabanes, juriste en Droit International et spécialisée dans les Droits de l’Homme, explique les raisons de cette campagne atypique.

Propos recueillis par Engueran Dubroca

 


 

Quel est le lien entre le forum mondial des Droits de l’Homme et la préservation des écosystèmes ?

L’écocide est la destruction de la nature. Littéralement c’est tuer notre maison, de « ecos » et « cide » en grec. Par maison, nous entendons la terre, avec tout ce qu’elle comporte comme ressources vitales et humaines. La culture des peuples fait aussi partie de cet équilibre. Avec le développement aveugle et effréné des nos pays occidentaux, nous condamnons à de graves répercussion les peuples autochtones qui résident sur nos pôles d’extractions de minerais ou d’énergie. C’est une économie qui bafoue les droits humains pour ceux qui sont le plus isolés.

Quelle est la caractéristique d’ « Arrêtons l’écocide en Europe », de quoi s’agit-il exactement ?

C’est une Initiative Citoyenne Européenne qui permet de proposer des lois au Parlement européen, directement de citoyen à député. À travers cet outil démocratique, nous voulons faire interdire, empêcher et prévenir l’endommagement important, la destruction ou la perte d’écosystèmes d’un territoire donné. Ce projet de loi sera présenté au Parlement européen s’il réunit un million de signatures provenant d’au moins un quart des pays membres.

Pourquoi les citoyens doivent-ils se mobiliser plus que les États ?

On demande à l’Europe de créer du droit qui soit au dessus des intérêts des États, car ceux-ci sont dirigés par des politiciens qui sont sous l’emprise des lobbyings industriels et des intérêts économiques. Il est donc important que chacun se prenne en main pour dérouter ce mécanisme égocentrique.

Quelle répercussion espérez-vous de votre projet de loi ?

Nous voulons criminaliser les personnes physiques et morales qui seront reconnues responsables d’Ecocide, en prenant en compte le principe de la responsabilité des supérieurs hiérarchiques. Interdire et empêcher tout écocide sur les territoires européens ou le domaine maritime relevant de la législation européenne, ainsi que tout écocide provoqué par des ressortissants européens, personnes physiques ou morales, en dehors de l’Europe. Nous voulons également qu’il soit prévu une période de transition pour permettre la mise en place d’une économie durable.

 Pourquoi est-il urgent d’agir ?

Les dégâts que nous causons avec notre mode de consommation destructeur et énergivore vont atteindre un point de non retour, périlleux pour tous, ainsi que pour les générations futures. Il faut bien comprendre que pour continuer à vivre nous avons besoin de préserver notre planète, et que nous sommes les seuls à pouvoir prendre soin d’elle.

Plus de renseignements sur le site d’ End Ecocide in Europe 
A retrouver sur le site de Reporter Citoyen
Ainsi que celui de Reporter Trans-Méditerranéenne